Coffret Daguet

Alfred Louis Achille Daguet

dans le goût de

(France, 1875-1942)

Coffret Reliquaire

Bois, laiton argenté repoussé et clouté à motifs floraux, cabochons de verre de couleur corail

19 x 13 x 19 cm

Vers 1900

Modèle 2247, 285, L’Artisan Pratique, octobre 1933.

Ferronnier dinandier d’art spécialisé dans le travail de panneaux de cuivre repoussé appliqués à des horloges de cheminée et à des petites boîtes charnières, Alfred-Louis-Achille Daguet réalisa de nombreux objets exquis aux motifs floraux, d’oiseaux (avec une prédilection pour les chauve-souris et les paons) et autres créatures marines au rendu délicat. Souvent enrichies de cabochons colorés, ceux-ci confèrent à chaque pièce un aspect médiéval. L’esprit et le style historiciste de notre coffret se rapproche des chasses-reliquaires d’émail champlevé en référence au travail des orfèvres limousins du XIIème siècle.

Jean Dulac, Adoration des Bergers
Jean Dulac, Adoration des Bergers

Si la vie de Daguet est relativement peu documentée, nous est connu son apprentissage auprès de Jean Léon Gérôme et sa présence à Paris jusqu’en 1910. Ses œuvres sont exposées à la Société des Artistes Français en 1903 et 1904, et il participe à l’exposition Le Cuivre et le Bronze moderne au musée Galliera en 1926. L’artiste y présente des œuvres aux formes nouvelles, des disques circulaires en acier et en bronze. Hormis cette exposition tardive, ses œuvres les plus connues sont antérieures à 1910. Après cela, il s’installe dans un presbytère à Saint-Jean, dans le Loiret. Le nom de Daguet est souvent associé à celui de Samuel Bing, célèbre marchand d’objets Art Nouveau car l’atelier Daguet était situé au-dessus même de la boutique de Bing. L’illustre Sarah Bernhardt possédait dans sa collection des pièces dessinées par Daguet.

320 €